Phoenix-strategies

fr

lundi, 02 décembre 2013 18:18

L’Histoire du Coaching : 1ère Partie

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Tel qu’on le connait de nos jours, le Coaching est une discipline beaucoup plus jeune que le Mentorat qui est la préparation de quelqu’un de prometteur à assumer de hautes fonctions, et que Fénelon avait contribué à développer dès la fin du 17e siècle. Apparemment[1], le terme serait dérivé d’un type particulier de véhicule

appelé un “Coche”, une diligence d’origine hongroise, originellement développée dans une ville appelée Koč (prononcé Cotche) d’où elle tient son nom.

Elle fut conçue pendant le règne du roi Matthias Corvinus (1458-90) pour transporter le roi et les membres importants de son gouvernement. Le coche devint rapidement un tel succès que son modèle fut exporté vers d’autres pays.
Quels liens, pourriez-vous demander, pourrait-il y avoir entre une voiture et la profession de coach? Il est impossible d’en parler avec certitude. Au XVIIème siècle, le fabuliste Jean de la Fontaine, un contemporain de Fénelon, avait écrit un poème intitulé COCHE-ET-LA-MOUCHE, où une mouche y est décrite comme harcelant un train de chevaux peinant à tirer un coche au sommet d’une colline, et où elle attribue exclusivement le succès de la réussite de l’entreprise à ses ‘efforts’ et à ses conseils ‘stimulants’. Il se pourrait que le nom du coche fut ensuite transféré de la voiture à celle de la personne qui ‘conseille’ et ‘stimule’.
Le terme ‘coach’ aurait tout à fait pu être un terme initialement péjoratif pour désigner une personne qui s’occupe des affaires des autres. En effet, bien qu’il puisse avoir déjà été employé depuis de nombreuses années, le mot est d’abord appliqué au Royaume-Uni vers le milieu du XIXème siècle comme surnom irrévérencieux donné à un précepteur qui prépare des étudiants à leurs examens. Il y fut officiellement enregistré pour la première fois sous cette appellation, perdant graduellement son irrévérence pour devenir un titre reconnu dans les universités britanniques.

Cependant, il pourrait y avoir une encore meilleure, et peut-être complémentaire, explication. Vers 1880, le terme commença à désigner également l’entraineur d’équipes sportives. Dans les universités d’Oxford et de Cambridge, le terme “cox”, qui s’applique à la personne qui dirige et donne du rythme à une équipe d’aviron, est très ancien. Sa sonorité est très proche de la ville dont nous parlions plus haut et du véhicule. D’après le Oxford English Dictionary, ce terme serait lié au verbe “to coax” qui, entre autres, signifie “persuader, exhorter en douceur”. Comme dans le cas ci-dessus, “to coax” avait jusqu’au 19ème siècle également un sens péjoratif, lié à l’idée de manipulation. L’écriture du verbe aurait pu influencer celle du rôle, qui serait alors passé de ‘coche’ à ‘coach’.

Glissant d’un contexte universitaire à celui du sport (lui-même principalement pratiqué dans les universités pour commencer), la première association professionnelle de coachs fut l’Américan Football Coaching Association, fondée en 1922. Le terme resta principalement confiné au monde du sport aux États-Unis pendant des décennies. Entre 1980 et 1990, l’écrasante majorité des livres qui y paraissaient chaque année sur le sujet étaient encore lié au sport.

DENIS BRIDOUX


[1][1] Selon le Oxford English Dictionary.

Lu 1954 fois Dernière modification le mardi, 03 décembre 2013 13:16
Denis Bridoux

Denis Bridoux est basé à Halifax, dans le West Yorkshire, Royaume-Uni, depuis 1980. Il y opère comme psychothérapeute, coach et formateur en PNL et en Neuro-Sémantique. Éclectique dans l'âme et formé, entre autres, par Tad James et Robert Dilts. Il a l’honneur d’être l'un des rares formateurs de par le monde à avoir reçu de Richard Bandler la permission de former au Design Human Engineering™ (DHE). En savoir plus

Dernier de Denis Bridoux

Plus dans cette catégorie : L’histoire du Coaching 2ème Partie »